La Charte en bref


Comment est née la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale ?

 

En 2004, la Commission européenne a soutenu un projet ambitieux du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE) : l’élaboration du « portrait » de ce que pourrait être une ville dans laquelle toutes les discriminations seraient supprimées, soit un modèle parfait d’égalité.

 

En identifiant des exemples de méthodes, le CCRE a offert un outil concret et une méthodologie pour la mise en oeuvre des politiques pour l’égalité des femmes et des hommes au niveau local et régional. Le résultat de ce projet a été la publication d’une brochure La ville pour l’égalité rassemblant des exemples de bonnes pratiques dans une centaine de villes européennes parmi onze domaines d’expertise.

 

A ce moment-là, est apparu clairement le manque d’expertise et d’instruments permettant la mise en place et l’évaluation d’une politique générale de l’égalité des femmes et des hommes au niveau local et régional.

 

Une fois établie la ville virtuelle pour l’égalité, il restait à encourager les collectivités territoriales à prendre un engagement politique dans ce sens. C’est ainsi que la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale a vu le jour.

 

La Charte a été lancée en 2006 dans le cadre d’un projet (2005-2006) soutenu par la Commission européenne, à travers son 5ème Programme d’action communautaire pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

 

Qu’est-ce que la Charte ?
Etablie par le CCRE en collaboration avec les partenaires du projet et de ses associations nationales, la Charte est la compilation des différentes visions de l’égalité en Europe. Elle rassemble un résumé des propositions des intervenants (des centaines de représentants locaux et régionaux) et tient en compte les différentes compétences des autorités locales et régionales en Europe.

 

En signant la Charte, les acteurs locaux et régionaux prennent un engagement public fort sur le principe d’égalité et sont encouragés à mettre en oeuvre des politiques et des actions concrètes en matière de coopération avec les institutions et les organisations dans leurs territoires.

 

La Charte est un instrument juridique énonçant des droits, mais non contraignant. Le CCRE est conscient que la réalisation des objectifs énoncés dans la Charte est un travail très exigeant ; c’est pourquoi, le CCRE recommande aux signataires de mettre en oeuvre la Charte progressivement et d’identifier les domaines d’intervention prioritaires.


facebook